Societe 485 Vue(s)

Processus de désarmement/ Ouverture mardi ŕ Abidjan d’un séminaire international sur le DDR

admin
November 03 /2014
    
Processus de désarmement/ Ouverture mardi ŕ Abidjan d’un séminaire international sur le DDR

Cela fait deux ans que l'Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration des Ex-combattants (ADDR) a démarré ses activités opérationnelles suite à sa création par décret du 8 Août 2012. L'ADDR reçoit l'appui de plusieurs partenaires y compris l'ONUCI, le PNUD, l'Union Européenne, le FIDA, la Coopération Belge, le Japon et la Banque Africaine de Développement.

Après deux ans, l'ADDR et ses partenaires ont estimé qu'il était opportun de tirer les leçons de l'expérience ivoirienne, de faire le bilan et de se projeter dans le futur. Ce séminaire qui aura lieu les 4 et 5 novembre 2014 à l'espace Latrille Events (Deux Plateaux) sera suivi le 6 novembre, d'une journée de "visites" de terrain sur le désarmement, la resocialisation et la formation à Bouaké.

Ce séminaire (4 et 5 novembre) sera présidé par le Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la Défense. Il verra la participation de Mme Aïchatou Mindaoudou, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de l'ONUCI, des Ambassadeurs et Chefs de Missions diplomatiques, des Représentants des Organisations Internationales et des Organisations Non Gouvernementales. Les responsables des partis politiques ont également été invités. Plusieurs experts contribueront à ce séminaire notamment des spécialistes DDR du Département des Opérations de Maintien de la Paix à New York, du PNUD à New York, des programmes DDR du Mali, de la République Centrafricaine et de la République Démocratique du Congo.

Après la cérémonie d'ouverture, le Ministre Koffi Koffi Paul fera une présentation sur le DDR et le contexte sécuritaire en Côte d'Ivoire. Cette présentation qui fera le lien entre le DDR et les aspects de la Reforme du Secteur de la Sécurité, permettra de camper le décor avant que le directeur de l'ADDR partage avec l'assistance l'expérience du DDR en Côte d'Ivoire. Il mettra en exergue le cadre institutionnel, les partenariats, la base de données, le profil de l'ex-combattant et le bilan des opérations à ce jour. Il finira par donner quelques défis et perspectives. Un film de 5mn présentant plusieurs ex-combattants qui ont bénéficié d'activités génératrices de revenus sera projeté.

La réintégration de l'Ex-combattant n'étant pas seulement économique, une étude de l'ADDR et du PNUD réalisée à l'Ouest de la Côte d'Ivoire par l'ONG internationale Search for Common Ground, a mis en évidence quelques difficultés de cohabitation des ex-combattants au sein de leurs communautés. Les grandes lignes de cette étude seront présentées par le Directeur de Search for Common Ground. Par la suite le Directeur de l'ADDR présentera le programme mis en place par l'ADDR et ses partenaires notamment l'ONUCI, l'Institut de Formation et de Perfectionnement de la Gendarmerie Nationale, l'Institut National de Santé Publique, la Croix Bleue et le Ministère de la Solidarité, de famille, de la Femme et de l'Enfant.

Enfin pour clore la première journée, un panel d'experts donnera son avis sur le processus en cours en Côte d'Ivoire et fera des recommandations. Ce panel sera composé du Général Clément Bollée, ex-commandant de la Force Licorne en Côte d'Ivoire, du Général Lamine Cissé, Ex-Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en République Centrafricaine, du Général Amoussou, Ex-Commandant de la Force à l'ONUCI, de M. Christopher O'Donnell du Département des Opérations de Maintien de la Paix aux Nations Unies à New York, de M. Gustavo Gonzales, spécialiste DDR au PNUD-NY.

Le Mercredi 5 novembre sera consacré à la présentation des processus DDR au Mali, en République Centrafricaine et en République Démocratique du Congo. L'appui des Nations Unies aux programmes DDR sera également évoqué. Enfin, avant de clore le séminaire, les défis du Post DDR feront l'objet d'échanges.

Le 6 octobre, l'ADDR présentera aux participants ses installations de désarmement à Bouaké. Il s'agira de montrer comment le processus d'enregistrement, de collecte, de marquage ou de destruction des armes se fait sur le site de désarmement ave l'appui de l'ONUCI, de l'ONG Halo Trust et de UNMAS.

Par la suite, le site de resocialisation appelé affectueusement " DISCIPLINEKRO" recevra la visite des participants. Sur ce site cohabitent des ex-combattants qui dans un passé pas trop lointain, étaient des ennemis. Les participants échangeront avec les ex-combattants sur les cours de civisme et de discipline, les orientations et conseils en VIH-SIDA, le soutien et les conseils reçus concernant les abus d'alcool et de drogue, l'assistance psychologique et les formations en gestion de cellule familiale y compris le budget de la famille.

Après le site de resocialisation, les participants iront sur un site où ils pourront interagir avec des ex-combattants qui ont démarré des activités économiques.

Enfin, ce sera la visite du centre de formation de l'ONUDI ou plusieurs dizaines d'ex-combattants sont en formation avec d'autres jeunes des communautés.

La visite de terrain s'achèvera par une conférence de presse où les journalistes pourront, entre autres, recueillir les avis et impressions des Ambassadeurs et autres personnalités.

Avec Abidjannet

Categories : Societe
Share this post