Societe 649 Vue(s)

Côte d’Ivoire: la Fondation Soro Kigbafori en campagne contre la méningite et la hernie à Daloa

admin
March 15 /2014
    
Côte d’Ivoire: la Fondation Soro Kigbafori en campagne contre la méningite et la hernie à Daloa

La caravane de la Fondation Internationale Soro Kigbafori (FISK) a posé ses valises, vendredi, à Daloa (400 km, au Centre-ouest), dans la région du Haut- Sassandra pour une campagne de vaccination contre la méningite et des opérations de cure herniaire, a constaté APA sur place.

Ce programme de vaccination et de cure herniaire qui a débuté, en janvier, à Ferkessédougou (600 km au nord du pays) dans la région du Tchologo, va s’étendre sur toute l’étendue du territoire national ivoirien jusqu’en décembre 2014, autour du thème «s’unir pour partager le bien-être et construire», explique le Vice-président de cette Fondation, Simon Soro dans un entretien à APA.

L’étape de Daloa qui est la quatrième du genre a été lancée vendredi en fin de matinée au Centre hospitalier régional (CHR) de la ville en présence des autorités politiques, administratives et coutumières. Elle permettra d’administrer plus de 700 doses de vaccins contre la méningite et plus 100 malades de la hernie seront opérés pendant les trois jours que va durer la campagne.

Le troisième adjoint au Maire de Daloa, Brice Pierre Zunon et la Présidente du comité d’organisation, Mme Sorakyne Koffi ont successivement salué dans leur intervention, cette initiative de la Fondation Internationale Soro Kigbafori en souhaitant la pérennité de ses actions dans leur cité.

Pour Simon Soro, le Vice-président de la Fondation Internationale Soro Kigbafori, chargé des questions sanitaires le tableau sanitaire ivoirien, malgré les efforts de l’Etat, n’est pas reluisant. « En plus de l’éternel paludisme, certaines maladies ont connu un bond spectaculaire ces dernières années », constate-t-il, soulignant la recrudescence de la méningite et de la hernie.

"Cette Fondation se veut sans coloration politique et tel l’ar-en-ciel, elle est multicolore et son seul crédo demeure le bien-être des populations vivant en Côte d’Ivoire et hors de nos frontières", a déclaré dans son allocution, Simon Soro.

Selon lui, cette Fondation est une "maison d’entraide et une continuation des actions de l’Etat dans le domaine du Social". Mais, Simon Soro s’est empressé de préciser qu’elle n’est pas un substitut des structures officielles.

"Cette Fondation porte un nom qui a su se forger un destin, qui a pu déjouer toutes les intrigues pour atteindre un idéal", a-t-il poursuivi en indiquant que "la pathologie herniaire est une tueuse silencieuse car celui qui en souffre ne peut pas en parler ouvertement puisqu’il est atteint dans sa plus grande intimité".

Quant à la méningite, son caractère nocif réside dans sa "fulgurance et dans le fait qu’elle ne fat jamais le voyage pour rien". La caravane de "ce jour est une invitation à avoir le reflexe de la vaccination", a conclu Simon Soro.

Le Sous Préfet central de Daloa, Adama Doumbia, représentant le Préfet de région, parrain de cette quatrième étape de la caravane, a salué cette "heureuses initiative" en invitant les populations à profiter de cette occasion qu’offre la Fondation international Soro Kigbafori. Sa doléance auprès de la Fondation a porté sur le "retour de cette caravane" à Daloa.

La Fondation qui porte le nom du Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro est le fruit de réflexions de personnes venues de divers horizons et soucieuses d’apporter leur contribution à la recherche de solution aux maux qui minent la société ivoirienne.


La première phase de ce projet qui s’est tenue à Ferkessédougou, a permis d’administrer 1500 doses de vaccin contre la méningite. En outre 83 personnes ont subi une intervention herniaire. Dans la région du Worodougou, plus précisément à Séguéla (500 km au Nord-Ouest) au mois de février, un millier de personnes a bénéficié de soins de ces pathologies ainsi qu’à Agboville (79 km au Nord-Est d’Abidjan).
La Fondation Internationale Soro Kigbafori, créée en mars 2010, intervient dans les domaines de la formation, la recherche de financement pour le bien-être des populations ainsi que la consolidation de la paix et la propagation de la culture de la citoyenneté.

La FISK a, son actif, une opération « permis de conduire » qui a favorisé l’acquisition de ce sésame important par plusieurs jeunes. Elle a également fait don de riz aux réfugiés internes et octroyé 200 bourses d’études à des élèves issus de familles démunies.

@abidjannet

Categories : Societe
Share this post