Economie 510 Vue(s)

Secteur portuaire : Une croissance de 7% hors produits pétroliers réalisée en 2013

admin
January 20 /2014
    
Secteur portuaire : Une croissance de 7% hors produits pétroliers réalisée en 2013

Le Port autonome d’Abidjan (Paa) a enregistré, en 2013, après la reprise en 2012, une croissance de 7% hors produits pétroliers, a révélé son directeur général, Hien Sié. A l’occasion de la présentation des vœux du personnel, effectuée, le vendredi dernier, dans l’enceinte même de la structure, à Treichville. «2013 a marqué le repositionnement effectif du Port d’Abidjan dans la sous-région et sur le continent africain. En attendant les chiffres consolidés du trafic, l’on enregistre une croissance de 7% hors produits pétroliers. Et cela est à mettre à l’actif des travailleurs, des partenaires et clients et des autorités gouvernementales», a indiqué le directeur général, Hien Sié. Qui a salué la remise en place du Conseil d’administration du Port autonome d’Abidjan, en janvier 2013. Soulignant que cette reprise effective de l’activité portuaire permet à cette infrastructure de reconquérir sa place sur l’échiquier international pour en faire un hub. Notamment, grâce à la qualité de l’accueil des navires, a-t-il dit, à la logistique, aux rencontres avec les clients et pays de l’hinterland que sont le Burkina, le Mali et le Niger. Le directeur général du Paa s’est aussi félicité des projets majeurs enclenchés en 2013 dont la signature de convention de concession pour la construction du 2ème terminal à conteneurs avec le consortium adjudicataire de l’appel d’offres international composé de Bolloré Africa Logistics, d’Apmt et de Bouygues. Ce qui permettra, selon lui, aux grands armateurs internationaux de «mouiller au Port d’Abidjan avec des navires de plus de 16m de tirant d’eau». «Le trafic de transit a connu une hausse de 7% par rapport à 2012. Au niveau des finances, les efforts de meilleure gestion ont permis de rationnaliser les dépenses et autorisent désormais le Port à aller sur le marché financier pour obtenir des financements avec de bons taux d’intérêt», a indiqué M. Hien Sié. Avant de relever que la rigueur dans les contrôles de refacturation a aidé à gagner 500 millions F Cfa. «L’embellie a favorisé 5% du chiffre d’affaires en 2013 et une hausse de 6% de la valeur ajoutée du résultat net bénéficiaire en net progrès par rapport à 2012. Notre objectif en 2014 est de faire mieux qu’en 2013», a fait savoir Hien Sié. En répondant aux préoccupations des syndicats (Sylapaa et Sutrapaa) qui ont, de leur côté, salué la revalorisation de la prime de productivité en fin d’année. Le directeur général Hien Sié a, par ailleurs, expliqué que des études sont en cours pour que la rémunération se fasse en fonction du travail bien fait. «Vos doléances sont légitimes et la nouvelle grille salariale est à l’étude. Mais le reclassement n’est pas fonction de l’ancienneté mais du travail. Nous allons étudier aussi le cas des personnes mises à la disposition de la Drh. Pour ce qui concerne le projet immobilier, je vous annonce que les premières briques sortiront de terre cette année», a-t-il précisé aux syndicats.

@Nouvelhorizon | François BECANTHY

Categories : Economie
Share this post