Sante-au-quotidien 512 Vue(s)

Santé : le paracétamol pendant la grossesse favorise le risque d'autisme

admin
July 07 /2016
    
Santé : le paracétamol pendant la grossesse favorise le risque d'autisme

Une étude publiée dans le Journal of Epidemiology révèle que le paracétamol pourrait favoriser les risques d'autisme et d'hyperactivité chez  les enfants à naître.

Le paracétamol est le médicament le plus prescrit en France. Il a pour avantage d'avoir très peu de contre-indications, de rares effets indésirables et peut être pris à tout âge. Une étude montre que les enfants qui y sont exposés avant leur naissance souffrent d'avantage de troubles d'inattention, d'impulsivité et d'autisme.

L'expérience
Les scientifiques du Center for Research in Environmental Epidemiology de Barcelone, en Espagne, ont suivi 2644 femmes enceintes. Elles ont répondu à un questionnaire sur l'utilisation qu'elle faisait du paracétamol pendant leur grossesse en indiquant précisément la fréquence et les doses.

Après la naissance, les chercheurs ont ensuite suivi les nouveau-nés et sont arrivés à ce constat : près de 40 % des bébés ont été exposés au moins une fois au paracétamol pendant les 32 premières semaines de grossesse. A 5 ans, ces enfants présentaient des risques d'hyperactivité et d'impulsivité 30% supérieur aux autres.
 

Cette étude montre également des effets différents chez les garçons et les filles. Les garçons sont plus susceptibles de développer des symptômes du spectre autistique car leur cerveau est plus sensible en début de vie.

Conclusion
Les chercheurs alertent donc sur le risque d'atteinte au développement neurologique des bébés. Le paracétamol pourrait aussi agir sur le développement de leur système immunitaire. 

Cette étude rappelle que le paracétamol n'est pas un médicament anodin et que son utilisation doit être raisonnée surtout pendant la grossesse.

Par AFP

Categories : Sante-au-quotidien
Share this post