Sante-au-quotidien 684 Vue(s)

Canicule : 700 décès supplémentaires début juillet

admin
July 17 /2015
    
Canicule : 700 décès supplémentaires début juillet

L'épisode de canicule qui a touché la France du 29 juin au 5 juillet a eu un impact sur la surmortalité. 700 décès supplémentaires ont été enregistrés par rapport à la moyenne de la même période sans forte chaleur.

Alors que, selon les prévisions météorologiques, nous nous apprêtons à vivre un nouvel épisode de fortes chaleurs, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a dressé ce matin un premier bilan sanitaire de l'épisode de canicule qui a touché la France entre le 29 juin et le 5 juillet derniers.

Durant cette semaine où 51 départements ont été placés en vigilance canicule, 700 décès supplémentaires - soit 7% de plus - ont été enregistrés par rapport à la moyenne observée à la même période de l'année sans épisode de canicule. Cette surmortalité a été, cette fois, limitée si on compare les chiffres avec les épisodes caniculaires de 2003 (on avait enregistré 15 000 décès supplémentaires soit 55% de plus) ou de 2006 (avec 2100 décès supplémentaires soit 9%).

La ministre avait demandé aux hôpitaux les plus sollicités de maintenir leur capacité d'accueil médical pour être en mesure d'accueillir tous les patients qui auraient besoin d'être hospitalisés. Une augmentation des passages aux urgences et des consultations a bien été remarquée mais, comme l'a souligné la ministre, "les services n'ont pas été engorgés ". Au total, ce sont 3580 passages aux urgences en lien avec la chaleur qui ont été enregistrés, soit trois fois plus qu'à la même période sans vague de chaleur.

"56% des personnes passées par les urgences en lien avec la chaleur ont été hospitalisées. Ces hospitalisations liées à la chaleur ont atteint 76% chez les plus de 75 ans" a souligné Marisol Touraine.

Plus de 1 460 consultations en lien avec la chaleur ont été relevées par les médecins de "SOS médecins", soit dix fois plus que sur une période équivalente sans épisode de canicule.

"Toutes les classes d'âges ont été concernées par ces consultations, mais particulièrement les enfants de moins de 15 ans".

Enfin, la progression de l'activité globale des SAMU-centres 15 dans les départements en vigilance orange a été de (...) Lire la suite sur Topsanté

 

Categories : Sante-au-quotidien
Share this post