Sante-au-quotidien 378 Vue(s)

Cancers : le poids de l’obésité

admin
November 26 /2014
    
Cancers : le poids de l’obésité

Près de 500 000 des nouveaux cas de cancer survenus en 2012 chez des adultes – soit 3,6 % du nombre total des cancers dans le monde – seraient liés à un surpoids ou une obésité, selon une vaste étude publiée dans The Lancet Oncology, le 26 novembre. Melina Arnold (Centre international de recherche sur le cancer, Lyon) et ses collègues soulignent que le tribut est particulièrement lourd pour les pays riches : deux tiers de ces tumeurs associées à un excès de poids sont recensées chez des patients vivant en Europe ou aux Etats-Unis.

Un indice élevé de masse corporelle (ou IMC, poids divisé par la taille au carré), c’est-à-dire supérieur à 25, est un facteur de risque bien identifié de pathologies chroniques telles les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l'arthrose... De multiples études scientifiques ont aussi confirmé l'association entre le surpoids et des cancers, notamment de la sphère digestive (œsophage, côlon, rectum, pancréas), du rein, et (chez la femme après la ménopause) du sein, de l'ovaire et du corps de l'utérus (par opposition au col).

Plusieurs facteurs

Ces liens peuvent s'expliquer par plusieurs facteurs : le surpoids favorise la prolifération des cellules, et une inflammation chronique... Des modifications hormonales seraient en cause dans certaines localisations, par exemple pour les cancers du sein et de l’utérus.

La situation est en tout cas d'autant plus inquiétante que la fréquence de l'obésité et du surpoids est en constante augmentation depuis les années 1980. A l'échelle mondiale, plus d'un tiers de la population est désormais concernée par un excès de poids (dont 12 % par une obésité).

Pour estimer l'importance de ce facteur de risque dans la survenue des cancers à travers le monde, l'équipe de Melina Arnold a travaillé sur plusieurs sources, dont Globocan, une base de données du CIRC qui livre les estimations les plus récentes pour 28 types de tumeur dans 184 pays. Les chercheurs ont ainsi (...)

Lire la suite sur lemonde.fr

Categories : Sante-au-quotidien
Share this post