Sante-au-quotidien 377 Vue(s)

L'harpagophyton, l'alternative naturelle aux anti-inflammatoires

admin
November 12 /2014
    
L'harpagophyton, l'alternative naturelle aux anti-inflammatoires

L'harpagophyton est une racine africaine qui fait des merveilles sur les crises d'arthrose. Et pas seulement : elle soulage les tendinites, les sciatiques, les lombalgies. Malheureusement surexploité, il doit donc utilisé avec modération.

L'harpagophyton (Harpagophytum procumbens), aussi appelée « griffe du diable », est une racine africaine sauvage qui pousse en profondeur dans les savanes désertiques d'Angola, de Namibie, du Botswana et d'Afrique du Sud. C'est au début du 20e siècle qu'un Allemand, constatant ses effets médicinaux, réussit à identifier la plante malgré le secret que désirait maintenir le praticien traditionnel qu'il avait vu l'utiliser. Son impressionnante action anti-inflammatoire séduit vite les industries pharmaceutiques occidentales et dès la seconde guerre mondiale, son exportation commence.

En France, l'harpagophyton s'impose comme une alternative « naturelle » aux anti-inflammatoires de synthèse. Depuis, son succès ne diminue pas. Des études ont montré qu'il est aussi efficace que l'ibuprofène et que les médicaments anti-inflammatoires plus récents comme les inhibiteurs de la COX-2. Reste que son volume d'exportation (8 à 11 millions de plantes par an !) dépasse les possibilités du milieu et la plante est aujourd'hui menacée d'extinction.

Aussi, mieux vaut utiliser l'harpagophyton en remède de crise que de fond, d'autant qu'il n'est pas sans effet secondaire. En traitement de fond, d'autres plantes nationales, certes moins exotiques mais tout aussi intéressantes, comme la reine des prés ou le saule, constituent des alternatives intéressantes.

La racine est efficace contre les poussées de rhumatisme

Les racines d'harpagophyton constituent un bon remède de crise, car elles agissent rapidement. « Elles fonctionnent en inhibant les enzymes, qui permettent la fabrication en cascade des médiateurs de l'inflammation », explique le Franck Dubus, docteur en pharmacie, formateur en plantes médicinales, fondateur deDrhumana. Malgré les nombreuses recherches dont cette plante a fait l'objet, aucun principe actif ne peut à lui seul expliquer son action, même si les harpagosides restent un marqueur de (...) Lire la suite sur Topsanté

Categories : Sante-au-quotidien
Share this post