people 781 Vue(s)

Viol, médicaments, argent... Des révélations de plus en plus sordides pour Bill Cosby

admin
July 22 /2015
    
Viol, médicaments, argent... Des révélations de plus en plus sordides pour Bill Cosby

Accusé de viol par plusieurs femmes, Bill Cosby fait aujourd'hui face à des preuves très accablantes contre lui.

 Il y a plusieurs mois, des accusations d'abus sexuels commis par Bill Cosbysur une vingtaine femmes refaisaient surface et replongeaient le père de la célèbre série Cosby Show, déjà cible de plaintes pour viol et tentative de viol classées sans suite, dans la tourmente. Mais malgré plusieurs nouveaux témoignages, le procureur du comté de Los Angeles avait décidé de rejeter la procédure lancée contre l'acteur de 78 ans par l'une de ses présumée victime, les faits remontant à 1974 et étant donc prescrits. Cependant, depuis, des révélations de plus en plus accablantes tendent à prouver ses actes.

​Au début du mois de juillet, les autorités avaient rendu publique une déposition de Bill Cosby datant de 2005 dans laquelle il avouait avoir donné des sédatifs à une jeune femme pour abuser d'elle en 1976, soit exactement le mode opératoire décrit pas celles qui l'accusent. Hier, c'était le New York Times qui publiait les transcriptions d'une autre déposition de l'acteur dans le cadre de la plainte d'une ancienne employée de la Temple University, Andrea Constand, qui déclare elle aussi avoir été droguée et violée par la star. Là encore, il fait des aveux accablants. Il admet ouvertement avoir donné des comprimés antihistaminiques à la jeune femme, dont il était le mentor, en 2000 afin de la déstresser. Ils se seraient ensuite embrassés et auraient eu une relation sexuelle, mais consentie selon lui.

Des silences achetés, des drogues prescrites

Bill Cosby lui aurait ensuite proposé une certaine somme d'argent pour s'assurer de silence, expliquant que si son épouse l'apprenait, elle penserait qu'il s'agissait d'argent donné à des fins éducatives, pour aider la jeune femme à payer ses études. Selon le journal américain, ​l'interprète du Dr Cliff Huxtable aurait également versé 5 000 dollars à une autre accusatrice, Therese Serignese, pour qu'elle ne dise rien à sa femme.

Dans la même déposition, Bill Cosby avait également reconnu avoir demandé dans les années 1970, à plusieurs reprises, qu'on lui prescrive un puissant sédatif, le Quaalude, soi-disant contre des maux de dos. Mais le médecin de Los Angeles qui lui écrivait les ordonnances aurait compris que l'acteur en faisait un tout autre usage. A l'époque, la plainte d'Andrea Constand avait été réglée à l'amiable mais ces révélations pourraient bien motiver les autres victimes à relancer la procédure contre lui, malgré le délai écoulé.

Avec Auféminin

Categories : people
Share this post