Vie active 483 Vue(s)

Dépression professionnelle : les femmes plus touchées ?

admin
March 01 /2016
    
Dépression professionnelle : les femmes plus touchées ?

Les femmes à des postes de responsabilité seraient, selon une étude, plus susceptibles de faire une dépression liée à leur travail que les hommes au même poste. Sont-elles plus fragiles ? Subissent-elles davantage de pression ? Décryptage avec Martine Renaud-Boulart, coach en management et leadership.

Pour quelles raisons les femmes seraient-elles plus victimes de dépression professionnelle que les hommes ?

Martine Renaud-Boulart : De manière générale déjà, les femmes sont deux fois plus touchées par la dépression que les hommes. Pour des raisons hormonales, les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même manière au stress. Les femmes vont davantage avoir les nerfs qui lâchent et sombrer, alors que les hommes vont plutôt avoir tendance à devenir agressifs. A privilégier l’action, mais aussi les conduites à risque, pour eux et leur équipe. De plus, le rôle stéréotypé des genres fait que les femmes ne sont toujours pas vues comme des leaders naturels et sont souvent mal jugées dès qu’elles font preuve d’autorité. Certains hommes, même lorsqu’ils reconnaissent les capacités de meneuse d’une femme, ne veulent pas se faire voler leur place. Et de leur côté, les femmes ont intériorisé des modèles masculins – généralement leur père -, de leader. Elles sont donc souvent en plein conflit d’identification : d’une part, elles doivent développer des comportements masculins, et d’autre part, doivent tout de même assumer leur féminité. Ce conflit intérieur peut mener à une grosse perte de repères et déclencher un état dépressif. Sans oublier les inégalités de salaires et de privilèges qui donnent souvent aux femmes une sensation de travail dévalorisé et de manque de reconnaissance.

Les femmes sont-elles trop exigeantes avec elles-mêmes ?

Martine Renaud-Boulart : Oui, en partie à cause de ces modèles masculins qu’elles ont assimilés. Les femmes se disent qu’elles n’ont pas la même autorité que les hommes. De manière (...) Lire la suite de l'article sur Psychologies.com

Categories : Vie active
Share this post