Afrique 455 Vue(s)

Nigeria : la femme lynchée ŕ mort n'était pas une kamikaze

admin
March 06 /2015
    
Nigeria : la femme lynchée ŕ mort n'était pas une kamikaze

Confondue avec une kamikaze de Boko Haram, la femme de 33 ans lynchée à mort ce week-end au Nigeria souffrait d'une maladie mentale. La police recherche actuellement les auteurs de son meurtre.

 

La jeune femme lynchée à mort ce week-end par une foule en pleine rue dans le nord-est du Nigeria n'était pas une kamikaze mais une malade mentale, a indiqué la police mercredi. Thabita Haruna, âgée de 33 ans, a été battue à mort puis brûlée dimanche dans la ville de Bauchi, après avoir refusé de se prêter à un contrôle de sécurité à l'entrée d'un marché. Le porte-parole de la police de l'Etat de Bauchi, Haruna Mohammed, a déclaré: «Toutes nos enquêtes prouvent que cette femme était atteinte d'une maladie mentale et qu'elle n'avait aucune intention de commettre un attentat suicide».

«Elle a quitté la maison samedi sans dire où elle se rendait. On l'a cherchée dans tout le quartier mais on ne l'a pas trouvée, jusqu'au lendemain», a indiqué Rahab Haruna, la mère de la victime. «Elle s'est retrouvée dans le marché de Muda Lawal, où elle a été lynchée, humiliée et brûlée à mort. Avant qu'elle ne soit tuée, ils l'ont fouillée et ils ont trouvé sur elle la carte d'identité de sa sœur Alheri», a poursuivi la mère. C'est grâce à cette carte que la famille a été prévenue du drame.

«Les lois existent»

Le porte-parole de la police a expliqué qu'«en tant qu'agents des forces de l'ordre, nous n'avons pas l'intention de laisser les gens faire justice eux-mêmes». «Nous poursuivons notre enquête et, dès que nous aurons arrêté les auteurs de cet acte, ils feront l'objet de poursuites judiciaires», a-t-il ajouté.

«Les lois existent, donc les assaillants n'auraient pas dû faire justice eux-mêmes. Ils ont tué et brûlé ma fille», a dénoncé la mère de la victime, qui décrit Thabita comme «une jeune (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Categories : Afrique
Share this post